1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Ti Chèlbè

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chorégraphie s’appuie sur les émotions d’une femme, tiraillée entre deux personnalités, dans une sorte de schizophrénie. Ses sentiments sont reflétés par un homme qui s’attache à cette dualité et à ses différentes composantes.
De ce rapport conflictuel naît une danse mêlant onirisme et réel en suivant les transferts d’une personnalité à l’autre.
Une chorégraphie qui explore les limites de la conscience jusqu’à la perte de contrôle et la folie. De cette confrontation naîtra peut-être l’apaisement.

Synopsis

Un cri dont la fêlure est perceptible se loge dans le corps de la femme. Une colère désemparée agite ses membres, elle se heurte au vide de la solitude. Un homme surgit de la pénombre. Il s’approche de la femme, esquisse un geste pour elle, vers elle. Elle fuit, se lance contre lui, trébuche, tournoie comme un oiseau de proie. La proie c’est elle, elle aussi, devrait-on dire. Elle le regarde, s’arrête le souffle court et repart en vrilles incessantes, se brise. Elle se cogne à sa vie. Maladroite. Elle le sait.

Prix RFI-danse 2003 et 3ème prix aux 5èmes Rencontres chorégraphiques de l’Afrique et de l’Océan Indien (Sanga III)
«Ti Chèlbè » a été crée au Festival du Théâtre des Réalités à Bamako en décembre 2002

Chorégraphie et mise en scène : Kettly Noël

Danseurs : Aly Karembé, Kettly Noël
    Musique : Patrick et Louise Marty
    Direction d’acteurs : Fabienne Augié
    Lumières : Cyril Monteil

Durée : environ 30 minutes
Nombre de personnes 3
Chorégraphe/danseuse : 1
Danseur    : 1
Régisseur : 1

Matériel apporté par la compagnie :
Accessoires du spectacle

1 tapis de danse
Protecteurs (selon plan d’implantation)
Pour le décor : 24 plaques de tôle avec fixation à l’arrière

Portfolio