1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Présentation

DonkoSeko, association de droit malien à but non lucratif, œuvre depuis plus de dix ans à Bamako et dans le pays au développement de la démarche contemporaine. Initié par Kettly Noël, chorégraphe, danseuse interprète, cette structure est un espace dédié à la danse, la création, la recherche, la formation chorégraphique et l'accueil d'artistes. Dans ses murs, 3 espaces de travail : un plateau-studio, un plateau mobile et un espace extérieur ensablée.
Espace de formation professionnelle, Donko Seko accompagne les danseurs du pays et du continent dans toutes les étapes de leur apprentissage en proposant une formation personnalisée. Outre un programme de formation permanente, l’espace  accueille les danseurs sur des ateliers spécifiques. Donko Seko propose également des actions et des projets hors les murs, en région et à l’étranger. Par ailleurs, plusieurs jeunes danseurs issus de la formation ont intégré des compagnies de danse internationales et ont été accueillis dans différentes structures de formation professionnelle.
Dans la logique d’accompagner toujours ces jeunes danseurs et chorégraphes dans leur projets professionnels, danseurs interprètes, danseurs chorégraphes, techniciens, acteurs culturels... Donko Seko développe, un axe de professionnalisation du métier.
 
Créé en 2003, par Donko Seko, le festival Dense Bamako Danse s’inscrit dans la lignée des évènements chorégraphiques majeurs du Continent. En 2010 Dense Bamako Danse a accueilli la 8ème édition de la Biennale Danse l’Afrique danse !. Le festival s’attache à une ouverture et à une diffusion de plus en plus large en entretenant un rapport de proximité avec le public. Loin de se cantonner à la danse contemporaine, la manifestation favorise les croisements entre les artistes de la démarche contemporaine, plasticiens, photographes, vidéastes, sculpteurs, scénographes, artiste de cirque, street art...
Les différents espaces de la programmation du festival sont les « Plateaux Danse de Bamako », «De la Ville au corps ! », « L’instant Quinquéliba », « A la rue Princesse », les Balanis, les prestations dans les écoles, les ateliers ponctuels de formation professionnelle, et surtout  les spectacles internationaux ainsi que de nombreuses manifestations dans la ville.
Le festival a pris pour habitude d’investir l’espace urbain.
Les rues, les quartiers, les places, les concessions familiales, les marchés, restent les lieux privilégiés des manifestations qui créent l’évènement. Avec les danseurs professionnels, danseurs amateurs, riverains et la population locale.
Au-delà de la volonté d’instaurer un dialogue avec le public, l’investissement de l’espace extérieur est également un défi lancé aux artistes locaux et internationaux. Un espace autre qui place la créativité contemporaine au cœur des grandes interrogations d’aujourd’hui.

Portfolio